fbpx
LA BOUTIQUE FERME PENDANT LES FÊTES DE FIN D’ANNÉE. VOS COMMANDES SERONT EXPÉDIÉES À PARTIR DU 5 JANVIER.
LA BOUTIQUE FERME PENDANT LES FÊTES DE FIN D’ANNÉE. VOS COMMANDES SERONT EXPÉDIÉES À PARTIR DU 5 JANVIER.

Les familles de cocktails, c’est quoi?! 

Nous avons déjà parlé de la classification des cocktails par catégories et types. Allons voir aujourd’hui les différentes familles de cocktails, afin de mieux comprendre le mécanisme de base de l’élaboration des classiques, mais aussi des créations! 

Il est possible d’établir un classement des cocktails par familles en fonction des éléments qui entrent dans leur composition. C’est très simple: les cocktails présentant les mêmes ingrédients et élaborés avec la même technique, font partie d’une même famille.

Une fois la recette de base apprise, il sera facile de l’adapter selon l’alcool choisi ou encore de la faire évoluer en variant ou ajoutant des éléments.

Prenant inspiration du “Carnet de Cocktails Contemporains”, voici les principales familles de cocktails et leurs caractéristiques:

SOUR 

Considéré comme la base des cocktails au shaker, le Sour inclût les ingrédients indispensables pour l’équilibre d’un cocktail: le spiritueux, le sucre et le citron.

Catégorie: short drink

Technique: shaker

Ingrédients: eau-de-vie, sucre, citron (ou citron vert)

Déco: cerise à l’eau-de-vie

Le Sour est également la base de nombreuses autres familles de cocktails:

DAISY

Le Daisy est une simple variation d’un Sour, où le sirop de grenadine remplace le sucre.

Catégorie: short drink

Technique: shaker

Ingrédients: eau-de-vie, sirop de grenadine, citron

Déco: cerise à l’eau-de-vie

FIZZ

Shaké longuement et généralement servi sans glaçons, le Fizz est une variation du Sour car tout simplement allongé d’eau gazeuse.

Catégorie: long drink

Technique: shaker + complété directement au verre

Ingrédients: eau-de-vie, sucre, citron, eau gazeuse 

Déco: tranche de citron

COLLINS

Réalisé directement au verre et sur glace, un Collins est la version simplifiée d’un Fizz, car composé des mêmes ingrédients, simplement non shaké.

Catégorie: long drink

Technique: directement au verre

Ingrédients: eau-de-vie, sucre, citron, eau gazeuse 

Déco: tranche de citron et cerise à l’eau-de-vie

COOLER

Frère du Fizz ou du Collins, le “Cooler” est un cocktail désaltérant et peu alcoolisé.

Catégorie: long drink

Technique: shaker ou directement au verre

Ingrédients: eau-de-vie, sucre, citron, soda

CRUSTA

Servi sur glace dans un verre ballon, givré de sucre et décoré d’un imposant zeste de citron dépassant le bord du verre.

Catégorie: short drink

Technique: shaker

Ingrédients: eau de vie, citron, sucre, bitters.

HIGHBALL

C’est un cocktail très simple composé seulement d’un spiritueux et d’un soda, son nom fait référence au verre dans lequel il est servi: le tumbler haut ou highball.

Catégorie: long drink

Technique: directement au verre 

Ingrédients: eau-de-vie, allongé avec un soda

OLD FASHIONED

Ce grand classique, premier mélange à être défini “cocktail” est composé de sucre imbibé de bitters et d’une eau-de-vie. Sa réalisation demande de la patience car la glace doit apporter la dilution nécessaire. 

Il est réalisé directement dans le verre du même nom et garni d’une cerise à l’eau-de-vie, d’un zeste de citron ou d’une demi-tranche d’orange.

Catégorie: short drink

Technique: directement au verre

Ingrédients: eau de vie, sucre, bitters.

JULEP

Plus ou moins long et toujours servi sur glace pilée, ce cocktail très frais et sec présente comme élément essentiel la menthe fraîche.

Catégorie: short drink

Technique: directement au verre

Ingrédients: eau de vie, sucre, menthe

COLADA

Servi sur glace ou glace pilée, réalisé au shaker ou au blender, il se compose d’eau-de-vie, de crème de coco et de jus de fruits.

Catégorie: long drink

Technique: shaker ou blender

Ingrédients: eau de vie, crème de coco, jus de fruits 

FLIP

Servi dans une coupe, il se caractérise par la présence d’un jaune d’œuf.

Catégorie: short drink

Technique: shaker

Ingrédients: vin muté, eau de vie, jaune d’œuf, muscade râpée 

Enfin deux familles de cocktails “à partager”:

CUP

Un cocktail à base de vin préparé dans une carafe ou dans un “cup” et servi avec une décoration de fruits de saison.

PUNCH

Souvent réalisé à base de rhum et dans un “bowl” comme cocktail à partager. Servi traditionnellement dans un mug.

Maintenant que vous connaissez les principales familles de cocktails, vous avez des bases solides pour construire vos recettes classiques ou bien les "twister" selon vos gouts!

Dans nos prochains articles nous parlerons plus en détail de la création de vos cocktails: suivez nous pour découvrir tous nos tips!

Amateurs et passionnés de bons cocktails, avez-vous déjà commencé à créer votre bar à la maison? 

Dans nos derniers articles, nous vous avions conseillé les spiritueux indispensables à avoir chez soi, pour commencer une collection digne de ce nom.

Nous avions également parlé de l’importance de la verrerie pour la présentation de vos cocktails: pour savoir comment choisir le verre adapté à chaque recette, c’est ici.

Nous nous focalisons ici sur le matériel de bar que vous pouvez intégrer afin de concocter des cocktails plus élaborés et twister vos recettes. Vous verrez, rien de très compliqué: chez Symposium nous aimons les choses simples et surtout, aucun intérêt à exploser le budget!

Notre premier conseil, et le plus important, est de commencer avec l’indispensable. Car, soyons honnêtes, la plupart des ustensiles de bar sont bien remplaçables par des ustensiles de cuisine classiques, que vous avez probablement déjà chez vous! Alors profitez-en pour commencer, et pensez à étoffer votre bar au fur et à mesure du temps, selon votre envie, l’utilisation que vous en faites et bien entendu, vos gouts: cela vous permettra de choisir avec plus d’attention et de soin les bons ustensiles de bar, que vous garderez chez vous avec un plaisir encore majeure.

Le matériel indispensable

#1 SHAKER

La forme, la couleur ou les gravures sur le métal, le son ou le mouvement si particulier pendant le “shake”… tous ces détails font du shaker l’outil le plus représentatif du monde du bar. Pourtant, ce n’est pas la raison pour laquelle nous mettons cet objet en première position! 

En effet, le shaker est le seul ustensile de bar qui ne peut être remplacé: composés de 2 timbales en métal à encastrer l’une dans l’autre (et dont une est parfois substituée par une verre), le shaker a été spécialement créé afin de mélanger différents ingrédients et les diluer en les rafraîchissant avec des glaçons.

À chacun son shaker! 

Comment choisir son shaker? Et bien, le choix est très souvent personnel et dépend uniquement des préférences de la personne qui doit l’utiliser!

Voici quelques précisions afin de simplifier votre sélection…

Tout d’abord, les shakers se regroupent en deux grandes familles: les “3 pièces”, techniquement appelés “Cobbler” et les “2 pièces” regroupant les shakers “Boston” et “Parisien” dont seule la forme de la petite timbale change. 

Le Cobbler, originellement créé afin de pouvoir shaker des fruits frais, contient dans sa plus petite timbale, une passoire, permettant de filtrer les gros morceaux de fruits et glaçons. La forme assez compacte de ce shaker, fait qu’il est très apprécié par les débutant qui aiment se délecter avec un ou deux cocktails “shorts” à la fois. 

Le détail de la passoire intégrée est également à ne pas négliger lors d’un premier achat, pour une pure question de pratique: le shaker Boston (le plus connu et le plus utilisé par les barmen professionnels) ainsi que le Parisien, nécessitent l’accompagnement d’une passoire de bar afin de filtrer les glaçons.

#2 PASSOIRE

Comme nous disions, avec un shaker 3 pièce, vous n’aurez besoin de rien d’autre. Mais si vous préférez la prise en main d’un shaker Boston ou d’un Parisien, il vous faudra également prévoir une passoire, ou “cocktail strainer”. 

Là aussi, nous en avons de plusieurs type: avec ou sans ailettes, “Hawthorn” ou encore “C.J. Hauck”, à Julep… 

Pour rester sur la simplicité, sachez qu’il n’y a aucune différence au niveau de la finition du cocktail: il s’agit d’un ustensile vous permettant de filtrer les gros morceaux de glaçons ou de fruits, qui peuvent se former après avoir shaké, ou mélangé au mixing glass. La vraie différence est plutôt dans la prise en main, donc là aussi, cela est assez personnel.

Notre seul conseil: si vous n’avez pas d’expérience dans la création de cocktails, commencez avec une passoire “hawthorn” avec des ailettes (qui permettent de l’appuyer sur le bord du shaker ou du verre à mélange): il sera plus facile de la tenir lorsque vous versez le liquide dans vos verres.

De plus, lors de la verse, pensez à une double filtration avec l’utilisation d’une passoire fine, afin d’éliminer également la pulpe des fruits, ainsi que les plus petits morceaux des glaçons et des éventuelles herbes utilisées.

#3 CUILLÈRE À MÉLANGE (PILON)

Avec un shaker et une passoire, vous pouvez vous délecter dans la création de presque tous les cocktails: comme nous conseillons toujours à la boutique Symposium, vous pouvez utiliser la grande timbale de votre shaker comme verre à mélange. Et vous pouvez également mélanger vos préparations avec une longue cuillère à boissons par exemple.

La cuillère à mélange devient alors un des ustensiles de bar qui peuvent paraitre “superflues” à la maison: mais il est vrai qu’elle a une forme spécifique qui rend le geste du mélange beaucoup plus fluide. Notre conseil est éventuellement d'en faire un double ustensile en partant sur une cuillère à mélange type “muddler”, c’est à dire avec un bout plat à utiliser comme pilon, pour exprimer les arômes de fruits et herbes dans vos cocktails type Mojito.

#4 JIGGER

Un nom encore très peu connu si vous n’êtes pas professionnel du secteur: le “jigger” est un tout petit objet manipulé toujours avec une grande élégance par les bartenders plus passionnés. Il s’agit tout simplement d’un doseur, avec des quantité qui vont des 0,5 ml et jusqu’aux 5 ou 6 ml pour les plus communs.

C’est un outil indispensable pour un barman professionnel, et aussi pour tous les grands passionnés de cocktails, car permet la précision maximale dans toutes vos créations! Mais il reste en quatrième position car très facilement remplaçable par d’autres doseurs ou même par une petite balance de maison: tout dépend de la fréquence dont vous vous délectez avec vos cocktails.

Si vous en faites assez fréquemment, laissez vous porter par la beauté de ces petits objets et faites vous une petite collection, en choisissant plusieurs jiggers de différentes couleurs et mesures!

#5 VERRE À MÉLANGE

Comme nous disions plus haut, le “mixing glass” n’est pas indispensable dans un bar de maison car simplement remplaçable par la grande timbale de votre shaker (mais aussi bien entendu, par tout autre verre des plus grandes dimensions que vous pouvez trouver chez vous!) Aussi, ce n’est pas très utile si vous préférez des cocktails plus désaltérants: le verre à mélange est en effet un très bel objet qui fera sa figure dans votre bar, mais que vous n’utiliserez que pour vos cocktails plus secs, type Dry Martini ou Manhattan. 

Si par contre vous êtes des grands amateurs de ce type de cocktails, faites vous plaisir avec un beau verre à mélange décoré ou gravé, en verre ou métal, de plus petites ou grandes dimensions, selon vos préférences! Il vous permettra de homogénéiser vos cocktails composés de liquides avec la même densité, et d’en contrôler la dilution, afin d’obtenir, comme nous expliquions, des cocktails plus corsé comme un Vieux Carré.

Si vous souhaitez d’autres conseils dans la création de votre bar de maison, écrivez-nous ou passez nous voir à la boutique, nous nous ferons un plaisir de vous accompagner dans votre sélection!

Comment tenir un verre? Ce n’est pas une question réservée à qui fait partie d’une classe sociale plus “haute” ou “riche” ou “bourgeoise”!

Comment bien tenir un verre de vin lorsqu’on participe à un déjeuner d’affaires? Comment tenir une coupe à champagne lorsqu’on est en train de prononcer le discours de témoin au mariage de notre meilleur ami? Comment tenir une bière lorsqu’on discute avec les potes? Comment tenir un cocktail lorsqu’on est à l’apéro avec les collègues?

Savoir bien tenir son verre est fondamental, afin de se sentir à l’aise et s'en montrer capables à toutes ces occasions. Mais non, ce n’est pas seulement pour faire belle impression (car vous le savez désormais, il s’agit toujours de faire une bonne impression, surtout dans le monde professionnel!) 

Ici, d’autres facteurs entrent en jeu: premièrement, une bonne conservation de la boisson que l’on est en train de boire! Car il faut savoir que la façon dont on tient le verre peut absolument altérer le gout du liquide qu’il contient. Mais aussi, et surtout lorsqu’on sert des invités ou des clients, une question d’hygiène.

Allons voir comment bien tenir un verre, ou encore mieux, comment tenir chaque type de verre! 

Verre à vin

La forme des verres à vin est fonctionnelle et étudiée pour faciliter la dégustation du vin, ainsi que le maintien de sa température. Il est important de ne jamais prendre les verres à vin par la coupe! En général, nous verrons, tous les verres à pied sont fait justement pour être tenus par celui-ci, de façon à ne jamais toucher la coupe avec notre main: à une différente température du liquide contenu dans le verre, elle en altérerait les caractéristiques aromatiques.

Coupe à Cocktail

C’est le verre le plus difficile à manipuler! Mais sa forme typique, à coupe ou à entonnoir pour le verre à Martini, sert à diffuser les arômes du cocktail et à les faire arriver plus facilement au nez, grâce à l’ouverture si large. Comme nous avons déjà dit, on ne touche pas la coupe! Pour tenir ce verre, on peut se servir de la paume de la main libre comme appui: on y pose le verre lorsqu’on discute en position debout par exemple, ce qui nous aidera à le garder en équilibre et à ne plus perdre de gouttes du cocktail!

Verre à dégustation

Comme tous les autres, ce verre particulier a été étudié pour faciliter la dégustation de spiritueux complexes: c’est le seul verre qui apprécie la chaleur de la main! En effet, son petit pied est de taille parfaite pour pouvoir l’insérer entre majeur et annulaire de la main, avec la paume en contact avec le fond du verre. La chaleur de la main aidera la libération des aromates, pour une meilleure dégustation.

Flute

Comme pour le verre à vin, la flute se tient par le pied! Et si sa forme élancée vous donne envie de le tenir avec le but de vos doigt par l’embout du verre, sachez que non seulement il s’agit d’un geste pas du tout élégant car vous risquez de laisser des traces, mais en plus ce verre est utilisé pour les vins et cocktails pétillants et non, on ne peut pas faire chauffer les bulles!

Tumbler

Highball ou Old Fashioned, ces verres sont les plus communs: il n’y a pas beaucoup de moyens pour les tenir donc il est difficile de se tromper! Le plus important ici, est de se rappeler de le tenir correctement lorsqu’on sert une boisson à quelqu’un d’autre: en aucun cas nous pouvons tenir le verre par l’embout. C’est la partie qui est destinée à la personne qui dégustera la boisson: elle y posera sa bouche, donc pour des questions d’hygiène (pour qui est servi et pour qui sert), on évite de toucher cette partie!

Pour la même raison, dans un bar, un restaurant ou à un évènement organisé chez vous, évitez de débarrasser les verres d'autrui en les ramassant par l’embout! Il est toujours mieux de les poser sur la paume de la main, les tenir par la partie basse du verre ou, lorsque c'est possible, d’utiliser un plateau.  

Verre à bière, Mug…

En général, tous les verres n’ayant pas de pied et qui sont destinés à des boissons servies froides, se tiennent par la partie plus basse du verre, afin d’éviter d’altérer le liquide avec la chaleur de notre main.

Vous n’avez plus d’excuse: trinquer et boire un verre, désormais ce sera uniquement avec une bonne tenue!

Comment créer un bar à la maison? Quels spiritueux avoir chez soi pour réaliser des bons cocktails? Quels ustensiles de bar acheter pour commencer, sans éclater le budget du mois?! Et les bitters, sont-ils vraiment nécessaires? 

Amateurs et passionnés du bon cocktail, si vous vous posez ces questions, que vous avez envie de vous faire un petit bar de maison mais ne savez pas par où commencer, vous êtes au bon endroit: toutes les réponses sont dans cet article!

Avec notre boutique nous le voyons tous les jours, un nombre de plus en plus grand d’amateurs aiment essayer des cocktails à la maison: cela nous fait énormément plaisir car c’était exactement notre but premier avec la boutique Symposium: démocratiser l’art du cocktail en vous permettant d’avoir du matériel professionnel de bar et une sélection réfléchie de spiritueux, pour pouvoir vous délecter chez vous!

Mais par où commencer, vous vous demandez? Certainement par quelques spiritueux. Car oui, le grand problème de créer des cocktails chez soi, c’est toujours la bouteille qui manque!

Pourtant, nous vous l’assurons, pour commencer il n’y a aucun besoin d’acheter le rayon entier de spiritueux: notre conseil est de partir naturellement sur celui que l’on aime le plus, et adapter le reste des ingrédients en fonction de celui-ci, afin de pouvoir déjà créer tous les cocktails possibles à base de notre alcool préféré!

Sachez en plus, que la plus part des cocktails classiques ont une multitude de variations créées simplement en substituant l’alcool de base: ainsi, si vous aimez le scotch whisky par exemple, vous pouvez créer un magnifique Manhattan en remplaçant le rye whiskey par votre whisky écossais (et techniquement, vous aurez réalisé le fameux Rob Roy!) 

Les spiritueux à toujours avoir chez soi

#1 GIN

Nous ne pouvons échapper à la folie du Gin & Tonic! Depuis peu le gin connaît une renaissance incroyable. Ce spiritueux très peu consommé ici en France mais star des boissons anglo-saxonnes, s’est mué en un produit versatile et maintenant très apprécié.

Donc pour nous il est naturel de commencer notre sélection par le gin.

Le Nouaison, avec sa complexité aromatique et ses notes épicées et herbacées, permette la réalisation d’un très bon “GinTo”! Nous conseillons de l’accompagner avec un tonic de distillerie Archibald, très simplement complété de baies de genièvre et/ou d’une herbe aromatique.

Le Gin permet également de se délecter avec d’autres cocktails désaltérants de très simple réalisation, comme le London Mule (gin, jus de citron vert, sucre, ginger beer) et le Gin Fizz (gin, jus de citron jaune, sucre, eau gazeuse): ces cocktails étant directement au verre, vous n’aurez besoin d’aucun ustensile spécifique de bar! 

Et si vous avez un shaker à disposition, essayez le Basil Smash (gin, jus de citron jaune, sucre, feuilles de basilic)! 

Pour vos cocktails frais et aromatiques, nous conseillons alors le gin Avem “Hippolais” de la Maison Mounicq. Une petite pépite produite à base de raisins, rond et frais avec des notes d’agrumes et de cardamome qui ravira votre Gin Sour!

#2 VERMOUTH

Oui, notre deuxième sélection pour un bar de maison c’est un ABV (apéritif à base de vin)! Tout simplement car à lui tout seul il apportera une pointe de douceur et d’amertume, indispensables à l’équilibre d’un cocktail.

L’association avec notre gin, fera certains des cocktails les plus appréciés au monde! Comme le Negroni bien sûr (en ajoutant du Campari), le Martini ou encore le Bronx (gin, vermouth et jus d’orange frais).

Vous l’avez donc compris, le vermouth est un incontournable et oui, parfait en cocktail, il est aussi très agréable à consommer seul, sur glace accompagné d’un zeste d’agrume. L’apéritif devient alors un terrain de jeu lorsque nous avons ce vin aromatisé dans notre bar de maison!

Cocchi Vermouth di Torino, incontournable parmi les vermouths italiens.

#3 WHISKY

En troisième position, encore un essentiel de tous bars de maison: le whisky! 

Qu’il soit conservé dans une belle carafe et offert pour être dégusté seul, ou présenté dans son packaging original pour être servi en cocktail, un bon whisky ne devrait jamais manquer. 

Pour les vrais amateurs, le Old Fashioned (whisky, sucre et bitters) est le cocktail qui embellira votre whisky sans le dénaturer. Très simple a réaliser, directement au verre, le secret d’un Old Fashioned parfait est la dilution! Nous avons également le Whisky Sour (whisky, citron et sucre), le Whisky Highball (whisky et eau gazeuse), le Boulevardier (un Negroni à base whisky)… bref, les cocktails au whisky ne manquent pas!

assemblage whisky

Nous ne pouvions pas passer à côté de la nouvelle notoriété et surtout de la qualité des whisky français sans vous conseiller quelque chose de spécial! 

Petit frère de la première édition “Assemblage N.1”, ce whisky est tout aussi étonnant. Produit à base d’un assemblage de whisky provenant d’une seule et même distillerie (Single malt), il est ensuite maturé dans des anciennes barriques ayant contenu du vin! Un travail aromatique ne passant pas inaperçu et permettant à ce whisky de pouvoir se consommer avant le repas mais aussi et surtout en cocktail.

#4 RHUM

On ne peut imaginer notre petit bar de maison sans rhum! Qu’il soit blanc, ambré, brun ou épicé, le rhum s’accorde à merveille avec des produits frais (agrumes, herbes, fruit exotiques) pour créer des recettes simples et goûteuses, comme le célèbre Mojito (rhum brun, citron vert, menthe, sucre et eau gazeuse), le Ti-punch (rhum blanc, sucre et citron vert), ou encore le Zombie.

Pour les puristes, nous conseillons de le boire seul, sans glace.

Le Black Tears Dry Spiced, grâce à sa très basse teneur en sucre naturel, se consomme parfaitement en fin de repas. On y retrouve des notes de cacao et de café agrémentées d’une pointe pimentée grâce à l’aji dulce. 

Mais lorsque l’on pense rhum, surtout spiced rhum, on a évidemment en tête une boissons fraîche et festives?! Alors on n’oublie pas le classique Dark & Stormy, excellent en apéritif! Simple à préparer, il se compose de rhum, ginger beer et d’un quartier de citron vert!

#5 COGNAC

Loin de nous l’idée que votre bar ressemble au bar de papi, mais impossible de ne pas avoir un cognac! Par contre, pas n’importe quel cognac! 

sauterne

Originaux et innovants, les frères Philbert nous apportent là un spiritueux bien connu certes, mais avec un twist que l’on n’aurait pas soupçonné possible. Après son vieillissement, l’eau de vie est maturée en ancien fût de vins de Sauternes. Cette finition confère au cognac des notes plus rondes et des aromatiques légèrement plus fruitées. Bien évidemment nous conseillons de le boire en digestif…mais pas que!

Les cocktails à base de cognac ne manquent pas: de très simple réalisation, le Horse’s Neck (cognac, ginger ale et angostura) et le French Mule (cognac, ginger beer, citron) sont parfait pour une soirée entre amis. Pour les occasions plus spéciales, n’oubliez pas le Champagne Cocktail (cognac, champagne, sucre et angostura)!

#6 COCKTAIL BITTERS

Sont-ils vraiment indispensables? Bon, très honnêtement, nous croyons que oui: les cocktails bitters sont considérés comme le sel et poivre des cocktails, alors attention à n’oublier la dernière goutte! Ces petits exhausteurs de goûts vous permettront de relever vos cocktails et, surtout, d’expérimenter!

Angostura, Peychaud's et Orange Bitters sont les 3 classiques, que vous trouverez dans les recettes originales de multiples cocktails, mais vous nous connaissez, nous préférons toujours apporter une touche originale, et les bitters sont l’élément parfait pour le faire: avec une multitude de saveurs différentes, ils vous donnent la possibilité de personnaliser vos cocktails préférés selon vos goûts!

Ajoutez par exemple 3 gouttes de Rabarbaro Bitters pour un Negroni surprenant, ou le Malagasy Chocolate dans un simple Rhum Old Fashioned pour la touche gourmande.

Alors que pensez-vous de cette sélection de spiritueux pour commencer votre petit bar de maison? Nous attendons vos retours et vos références pour étoffer la collection!

Vous vous êtes jamais demandé pourquoi les recettes de cocktails indiquent toujours le verre à utiliser? Est-il vraiment important ce choix, ou bien nous avons la possibilité d’expérimenter avec le verre que nous aimons le plus (ou que nous avons à disposition)?

Allons découvrir comment choisir le verre parfait pour chaque cocktail, afin de servir nos meilleurs drinks de façon parfaite!

Oui, nous avons différentes raisons pour utiliser un certain type de verre pour un spécifique cocktail, à commencer par la contenance.

Il est fondamental de savoir qu’ils existent deux grandes catégories de drinks: les shorts et les longs. Si vous souhaitez approfondir cet argument, nous en avons parlé dans notre article précédent.

Par logique, nous servirons les premiers - short drinks - dans des verres de plus petite capacité, comme des tumblers bas ou de coupes à cocktail (nous verrons par la suite comment choisir entre les deux). 

Pour les cocktails longs qui sont souvent servis avec beaucoup de glaçons, nous choisirons des verres plus élancés, comme les “highball” ou des verres de plus grande capacité comme les verres à vin.

gin tonic verre coupe table
Par exemple, pour un Gin & Tonic, nous choisissons traditionnellement un tumbler haut, qui peut être éventuellement substitué par un double old fashioned (un tumbler plus bas mais de plus grande capacité). Mais si nous souhaitons apporter une touche de modernité, nous pouvons prendre exemple de nos amis espagnols, qui aiment consommer leur G&T dans des grandes coupes, appelées justement “à gin-tonic”!

Inversement, quand il s’agit de short drinks, il est important de savoir si notre cocktail sera servi sur glace ou pas. Dans le premier cas le meilleur choix sera un tumbler bas: pensez au cocktail “Bramble” ou à notre tant aimé “Negroni”. Il vous arrivera de les voir servis de différente façon pour ajouter une touche d’originalité, mais la vérité est que ce type de cocktail nécessite d’une quantité réduite de glaçons, pour éviter que le cocktail soit trop dilué. Voilà pourquoi le verre old fashioned est parfait!

Et ce verre est un excellent choix aussi pour déguster un spiritueux: le tumbler bas (comme les verres à dégustation) permet de poser la paume de la main autour du bas du verre en allant réchauffer légèrement le spiritueux qui pourra de cette façon exprimer toutes ses composantes aromatiques!

old fashioned

Ensuite, si nous souhaitons déguster un cocktail plus sec, short et “straight up” (comme le “Dry Martini”, le “Manhattan”, les “Sour”…), il est fondamental de choisir un verre à pied: ce type de cocktail, étant servi sans glaçons, a tendance à se réchauffer plus facilement, mais il doit être dégusté assez frais afin d’anesthésier légèrement la sensation de l’alcool sur notre langue. La coupe à cocktail est donc parfaite, car elle permettra de ne pas toucher la partie du verre contenant le liquide: tous les verres à pied, en effet, doivent toujours être tenus par la jambe (ou pied), mais nos doigts ne devraient jamais toucher la coupe!

Respecter les codes et sortir de l’ordinaire

Et maintenant que nous savons quel verre utiliser pour chaque type de cocktail, nous pouvons nous amuser en choisissant le style sur la base de nos goûts, ou bien des tendances actuelles. La dégustation du cocktail est en effet une expérience qui doit être vécue avec tous nos sens, et qui commence bien avant le moment du boire. Le choix du verre occupe une partie très importante dans la conception d’un cocktail, permettant d’intégrer le sens de la vue et du toucher!

La fameuse coupe martini, par exemple, est le choix parfait pour le cocktail d’où elle prend son nom, mais si nous souhaitons éblouir nos invités, nous pouvons utiliser une coupette au style plus particulier, comme la magnifique “Nicky & Nora”. Depuis désormais quelques années ce verre est utilisé par les cocktail bars plus tendance partout dans le monde, afin de rendre encore plus spéciale l’expérience de cocktails comme le “Martinez”, grâce aux typiques décorations et incisions du verre, rappelant ceux des années ´30!

Vous vous demandez d’où vient ce nom si particulier? Du film “The thin man” (de l’homonyme roman) du 1934, dans lequel les protagonistes, un détective et sa femme, Nick et Nora justement, aimaient discuter de leurs aventures tout en dégustant des bons cocktails servis dans cette coupette classique.
tiki punch ananas

Dans le “Modern Bar”, l’expérience est primordiale! Pour cette raison quand nous parlons de nouveaux cocktails, exotique et néoclassique, même les verres doivent être choisis avec attention, pour se distinguer et offrir un moment de dégustation parfait! Alors si l’ambiance veut faire voyager, c’est l’occasion pour utiliser des tiki mugs ou les typiques copper mugs, afin de pousser au maximum l’expérience dans une atmosphère exotique!

.Vous l’avez compris, dans la préparation d’un cocktail, le choix du verre est tout autre que superficiel! Le juste verre sublimera vos drinks en intégrant tous vos sens lors de la dégustation et rendra l’expérience du bien boire unique!

Le moment de l’accueil est le plus important pour bien impressionner votre clientèle ou vos invités.

Les premières secondes sont fondamentales et, inconsciemment, définissent la suite de toute l’expérience client: à ses yeux (mais également à ses autres sens!) tout doit être parfait! Nous vous avons parlé en détail du fonctionnement de la première impression dans cet article La première impression compte! 

De plus, pendant toute la durée du service proposé aux clients (un séjour à l'hôtel, une visite en boutique, un diner au restaurant…) ceux-ci prêteront une attention toujours majeure pour tous les détails correspondant à chaque sens. Allons voir comment, grâce à cette méthode qui nous a été transmise par Etiquette Italy.

L’expérience à travers les 5 sens

Vous le savez bien, nous faisons expérience du monde qui nous entoure grâce à nos 5 sens. La vue, l’ouïe, le gout, le toucher, l’odorat… constamment sollicités par des infinies stimulations venant de l’environnement extérieur, les organes sensoriels recueillent et envoient ces sensations au cerveau qui, lui, élabore les informations reçues selon une logique de mémorisation et réutilisation, afin de prendre des décisions le plus possible… sensées!

Le moment de l’accueil fonctionne exactement de la même façon: si notre client ou invité reçoit des sensations positives, il se comportera en conséquence et pourra profiter pleinement de son expérience.

Mais dans les secteurs de l’hospitalité, quels sont les facteurs qui entrent en jeu pour chaque sens? Allons le voir de suite!

La Vue

Le premier sens à être stimulé est aussi le plus simple à complaire: couleurs, styles, lumières d’ambiance mais également présentation et posture du personnel, codes vestimentaires, gestuelle… tout doit être en harmonie afin de plaire aux yeux de qui regarde et bien représenter l’image de marque!

L’Ouïe 

Nous vivons aujourd’hui dans une société visuelle et auditive: nos yeux et nos oreilles sont constamment stimulés dans notre vie de tous les jours! Ce deuxième sens est donc extrêmement important, et concerne évidemment les sons et bruits présents dans votre établissement, mais également la voix ainsi que la façon de parler à ses clients.

Le Gout

La saveur des plats ou des cocktails au moment d’une dégustation est essentielle pour offrir une expérience parfaite, mais le gout n’est pas que cela! Il s’agit également de la capacité de “donner l’eau à la bouche”, ou de raconter une histoire qui donne l’envie d’acheter un certain produit ou plat à la carte, par exemple!

Le Toucher

À travers ce sens nous faisons expérience du monde: nous nous servons de nos mains tout le temps! Alors il est important de les stimuler avec les bons tissus et matières, objets et accessoires, afin d’être en harmonie avec le contexte et confirmer les sensations positives expérimentées avec les autres sens.

L’Odorat

La science du “Scent-Marketing” (associer un brand à une odeur précise afin de créer des émotions et se connecter au client) le sait bien: l’odorat est le sens le plus important lorsqu’on parle d’expérience client! Une étude de la Rockefeller University en 2014 avait démontré que les personnes peuvent se souvenir de 35% de ce qu’elles sentent, en rapport à seulement 5% de ce qu’elles voient,  2% de ce qu’elles entendent et 1% de ce qu’elles touchent.

De plus, plusieurs tests, menés notamment par l’expert de parfum Fred Dale, ont confirmé la supériorité de la mémoire olfactive: en effet la mémoire visuelle perd son intensité jusqu’à 50% après 3 mois, alors que l’odorat, lui, perd seulement le 20% de son intensité même après un an!

Alors nous avons une dernière question pour vous: comment sont les 5 sens de l’accueil, chez vous?!

À la maison ou dans son restaurant, le choix des assiettes pour servir ses plats peut être très amusant, mais parfois pas tout à fait simple!

Couleurs, formes, styles… Nos assiettes doivent toujours être adaptées au type de nourriture que nous y servons, et en même temps être cohérentes avec le style de notre salle à manger, ainsi qu’aux couleurs de notre décoration (et aux couleurs des aliments bien évidemment, afin de les mettre en valeur!) …oui, comme on disait, pas toujours tout à fait simple!

Pour vous aider dans votre sélection, voici quelques conseils de base:

Comment choisir le matériel?

La céramique est le choix le plus commun, aujourd’hui on en trouve partout et de toutes formes et coloris: ces types d’assiettes sont les plus économiques et en même temps bien résistantes: parfaites à utiliser au quotidien!

D’autre part, pour des occasions plus particulières ou pour un effet plus chic et original, vous pouvez passer à des matériaux plus nobles: une tendance actuelle est celle des assiettes en grès. Nous en proposons à notre boutique venant de “Déstockages Bordeaux”. On en trouve de toutes sortes de couleurs et formes, elles donneront un effet original et scénique à votre repas, et pourrons magnifiquement relever vos plats! Plusieurs restaurants choisissent leurs assiettes en grès en ce moment, comme notre voisin “Chiocchio”. Le seul petit défaut, est que ces assiettes peuvent faire du bruit au contact des couverts, ce qui peut déranger certains!

Le plat de Chiocchio "Truite, Courge en purée et rôtie"

Comment choisir la forme?

La bonne forme de l’assiette peut être subjective: nous pouvons décider de présenter nos plats de façon différente afin de mettre en valeur la nourriture.

La règle de base est assez simple: lorsqu’il y a de la nourriture solide nous pouvons utiliser des assiettes plates. 

Dans une assiette ronde nous mettrons le produit principal au centre entouré des accompagnements, comme ici avec l'entrée de "Carciofi alla Giada" de Chiocchio, ou bien le produit d’un côté et les accompagnements de l’autre afin de créer une symétrie et un équilibre dans l’assiette, comme dans leur plat de Truite et Courge en purée et rôtie, ci-dessus.

Nous pouvons également choisir une assiette ovale afin de mettre plus en avant la pièce principale. 

Lorsque nous avons des composants liquides, il est mieux de choisir une assiette creuse, afin de contenir le liquide en question ou bien une assiette plate avec un léger rebord: une solution utilisée fréquemment dans les restaurants pour les plats avec des sauces! Dans ce deuxième cas nous pouvons également présenter la sauce à côté de l’assiette dans une petite saucière, laissant à nos invités le plaisir de la verser dans l’assiette selon ses envies. 

Lorsque nous avons des composants liquides, il est mieux de choisir une assiette creuse, comme pour cette entrée de Chiocchio… "Stracciatella, Panais, Vincotto, Poutargue"

Comment choisir la couleur?

Voici ce qui peut vraiment faire la différence: la couleur choisie pour présenter vos plats!

Pour un effet classique et toujours très chic, le blanc est le choix le plus simple et s’adapte à tous types de nourriture. Surtout, vous n’aurez pas à vous inquiéter si la couleur s’accorde avec les couleurs du plat servi! Si en plus votre linge de table est blanc également, élégance et simplicité sont assurées!

Mais si vous voulez vraiment surprendre vos invités, vous pouvez jouer avec les couleurs.

Nous parlons de “harmonies” lorsqu’on indique plusieurs couleurs qui s’accordent entre elles, qui vont créer un effet particulier à la vue et également donner une ambiance spécifique à votre repas.

La plus simple, mais toujours de grand impact, est l’harmonie monochromatique: il s’agit simplement d’utiliser des assiettes dans les mêmes tons que linge de table et couverts, mais aussi de la nourriture que nous y servons! Un exemple très évoquant: imaginez une table sur les tons marrons-orangés pour cette période de fin automne, où nous consommons par exemple une soupe de carottes et butternuts, avec des noix grillées… j’ai bien rendu l’idée?! 😉

Un exemple de choix d'assiette et set de table "monochromatique", dans le même ton que la purée de potimarron. Crédits photo: Gourmandiseries.fr

Le choix d'une seule couleur (ou d'un même camaïeu) donne toujours un effet très élégant et raffiné, mais peut également devenir plus vibrant si on choisi une couleur più vive. C'est une harmonie chromatique qui s'adapte à toute occasion!

On peut toujours ajouter une couleur neutre comme le blanc, le noir ou bien l'or (grande tendance actuelle) pour créer une atmosphère plus dynamique et moderne. Une combinaison qui marche très bien pour les tables de fêtes de Noël, et plus en général pour les cérémonies.

Une autre harmonie de couleurs que nous pouvons utiliser pour choisir nos assiettes est la "complémentaire", constituée simplement de deux couleurs opposées (rouge et vert, jaune et violet, bleu et orange...)

C'est le choix idéal pour apporter fraicheur et mouvement grâce aux différentes tonalités de couleurs. et l'effet sera différent lorsqu'on choisi des couleurs plus ou moins vives.

Le vert s'associe parfaitement au rose (considéré comme un rouge éclairci par l'ajout du blanc). Les couleurs atténuées rendent la table plus sobre.
L'orange (ou marron-orangé) est complémentaire du bleu et cette deux couleurs vibrante sont parfaite pour une table dynamique et élégante!

Enfin, laissez-vous inspirer!

Un grand Grazie à Chiocchio qui nous a servi ces superbes plats si bien présentés dans leurs assiettes!

Découvrez Chiocchio Bistroteria au 20 place du Palais à Bordeaux!

Envie d'en savoir plus sur les arts de la table?! Découvrez notre formation specialisée pour devenir des experts dans l'organisation de vos repas professionnels (et en famille!). Et pensez à vous inscrire à notre newsletter pour rester informer des nouveaux ateliers qui serons bientôt disponibles chez Symposium!

“Avec la Prohibition officiellement abrogée, et constatant que les gens n’avaient pas goûté une boisson décente durant les précédentes quatorze années d’obscurité, avec l’odeur de Rhum toujours dans mes narines, je commençai à concocter des inhabituelles, et à l’époque, exotiques boissons.”

Ernest Gantt “Donn Beach”

La culture Tiki, aujourd’hui très connue et appréciée par les amateurs de boissons exotiques, voit ses origines en une période bien précise dans l’histoire des cocktails.

Pendant les années ‘30, à la sortie de plus d’une décade d’interdiction de la consommation d’alcool, les Tiki Bars étaient une vrai institution, permettant aux gens communes de s’évader de leur vie de tous les jours.

Ce fut un grand bartender et entrepreneur à créer cette nouvelle catégorie de cocktails, ainsi que le “Tiki Style”: Ernest Raymond Beaumont Gantt, mieux connu sous le nom de son “Don’s Beachcomber Café”, ouvert en 1933 après quelques années de voyage autour du monde.

Mais “Donn Beach” ne s’arrêta pas à la conception de boissons exotiques: il créa une vrai expérience invitant ses clients aux voyages outre-mer, utilisant ses objets et souvenirs exotiques comme déco de son bar, ainsi que des mugs et tasses toutes particulières pour présenter ses cocktails aux recettes secrètes (oui oui, il s’agit bien de nos verres tiki!)

C’est grâce à Don The Beachcomber que les verres tiki commencèrent à être utilisés dans le monde du cocktail, et aujourd’hui nous avons des centaines de verres (ou mugs) différents! 

Comment faire pour choisir ses verres tiki?

Et rappelez-vous: les verres tiki ont été introduits dans le monde du cocktail pour pour créer une ambiance tropicale et une expérience très particulière: soyez créatifs et laissez-vous guider par votre esprit exotique!

Pour voir notre sélection de verres tiki, c’est ici...

Vous êtes des grands amateurs de tiki et souhaitez amplifier vos connaissances sur ces boissons et leur histoire, ainsi qu’apprendre de nouvelles techniques et recettes? Nous vous conseillons une superbe lecture, par un des meilleurs tiki bars au monde! Smuggler’s Cove

10 % DE REMISE!*

ABONNE-TOI À LA NEWSLETTER

*hors livres

Je souhaite recevoir les conseils et offres du site Symposium.Tips, en accord avec sa Politique de Confidentialité.

logo_S1
Symposium n. /sɪmˈpəʊziəm/
1. littér. “Réunion de buveurs”; Banquet traditionnel de l’antiquité, grec et romain, consacré à la dégustation de vins accompagnée de la récitation de poèmes et divertissements variés.
2. (sens figuratif) Banquet offrant une occasion pour discuter d’arguments de commun intérêt.
11 rue du Cerf Volant, 33000 Bordeaux
bonjour@symposium.tips
Copyright © Symposium Consulting - Tous droits réservés.
Made with 
logo coeur
 by 
Logo Ads Pink
envelopegraduation-hatuserstore
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram